L'imposition d'un bien immobilier à Maurice quand on vit en France

L'imposition d'un bien immobilier à Maurice quand on vit en France

Avec ses lagons à l’eau turquoise, ses paysages splendides, ses plages de sable, l’Île Maurice offre à ses habitants et touristes un cadre paradisiaque. Et cet environnement séduit également de plus en plus de Français désireux d’acquérir un bien immobilier hors de France, pour leur retraite, leurs vacances ou pour s’expatrier. Seulement, avant d’acheter un logement, il est important de se renseigner sur la fiscalité et plus précisément, l’imposition d’un appartement lorsqu’on achète à Maurice tout en vivant dans l’Hexagone. En effet, il faut savoir que les lois et taxes sont différentes. En France, ce n’est pas une découverte, la fiscalité est très lourde, ce qui n’est pas le cas dans cette région de l’Océan Indien. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’île est une destination appréciée des investisseurs. Néanmoins, mieux vaut connaître les spécificités fiscales mauriciennes avant de finaliser un achat immobilier pour ne pas commettre d’erreurs.

Les avantages procurés par la convention fiscale franco-mauricienne

Pour déterminer quel sera le montant de l’impôt à régler après avoir acheté un bien à l’Île Maurice, il faut s’intéresser à la convention liant le pays à la France. Signée le 11 décembre 1980, elle a été modifiée en 2011 et se calque sur le modèle de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Et cette dernière stipule que, pour obtenir le statut de résident fiscal mauricien (et profiter de la fiscalité très avantageuse de l’île), un Français doit habiter au moins 6 mois dans l’année à Maurice.

Elle prévoit aussi que le bien immobilier acquis à Maurice par un ressortissant français ne soit pas comptabilisé dans le calcul de l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Ces dispositions offrent donc des avantages aux Français qui veulent investir dans un bien immobilier car elles permettent d’échapper à une taxe sans enfreindre la loi, et de réaliser des économies.

Une fiscalité plus douce à l’Île Maurice que dans l’Hexagone

Grâce à cette convention, les Français achetant un logement à l’Île Maurice bénéficient d’exonérations fiscales et donc, d’une fiscalité plus attractive qu’en France. Mais ce n’est pas la seule disposition légale rendant l’imposition moins lourde. Si dans l’Hexagone, les impôts sont nombreux et conséquents, la situation est bien différente dans ce pays situé au cœur de l’océan Indien. Ainsi, les impôts sur les plus-values immobilières et revenus mobiliers que l’on a en France, n’existent pas. Tout comme les impôts locaux (taxe foncière et taxe d’habitation) et l’IFI que nous évoquions précédemment. Par conséquent, seuls des impôts sur le revenu doivent être payés au gouvernement mauricien. Sur le long terme, cela engendre d’importantes économies et une hausse du pouvoir d’achat.

Pour en savoir plus sur l’imposition d’un bien mauricien quand on vit en France, n’hésitez pas à nous contacter.