Les avantages d’acheter sur plan en VEFA à l’île Maurice

Les avantages d’acheter sur plan en VEFA à l’île Maurice

Les avantages d’acheter sur plan en VEFA à l’île Maurice

 

La Vente en Etat Futur d’Achèvement (VEFA) concerne la vente d’un bien qui n’a pas encore été construit. C’est le cas de la grande majorité des projets tombant sous le Property Development Scheme (PDS) vendus à l’île Maurice. Cela implique acheter sur plan et dans la plupart des cas être en contact direct avec le promoteur du projet immobilier. C’est sur ce dernier et la banque partenaire du projet émettrice de la GFA (Garantie financière d’achèvement) que porteront la responsabilité de mener à bien les travaux et ce jusqu’à la livraison.

Choisir d’acquérir un bien en VEFA comporte de nombreux avantages. En voici les principales :

 

– Une personnalisation possible

Le logement n’étant pas encore sortie de terre, il est possible, dans une certaine mesure, de demander au promoteur de faire quelques ajustements. Vous pourrez par exemple choisir vos revêtements de sol, opter pour une douche plutôt qu’une baignoire ou encore demander l’installation de placards dans l’une des pièces. Voyez avec le promoteur ce qu’il est possible de faire.

 

– Une tranquillité d’esprit

Dans le cas de la vente d’un projet en VEFA à l’île Maurice, le promoteur doit être détenteur d’une GFA. Grâce à cette garantie, l’acheteur détient l’assurance que le financement du projet est garanti, même en cas de défaillance du promoteur.

Il existe 2 types de GFA : intrinsèque (délivrée par le promoteur) et extrinsèque (émise par une banque ou un assureur).

 

– Des paiements échelonnés

Lors de l’achat d’un projet en VEFA, il vous sera possible de payer par tranches. Ci-dessous la répartition généralement pratiquée à l’île Maurice :

  • A la signature du contrat de vente : 25%
  • A l’achèvement des travaux de fondation : 10%
  • A l’achèvement de la toiture : 35%
  • A l’achèvement des travaux : 25%
  • A la livraison : 5 %

Le principal avantage est généralement de bénéficier d’un prix de vente plus avantageux en début de commercialisation sur plan que lorsque les travaux ont commencé ou que la GFA bancaire ait été accordée au promoteur du projet. La différence de prix peut varier en moyenne de 10 à 20%.

Le principal désavantage reste le délai de commercialisation qui peut être plus ou moins long tant que le quota de prévente nécessaire n’ait pas été atteint. Les travaux ne pourront pas commencer à moins qu’ils soient financés en partie ou en totalité directement par le promoteur du projet.